Riverdale, le «teen drama» à la sauce 2017

February 5, 2017

Et oui, ça y est la nouvelle série de la CW a finalement débarqué à la télévision américaine. Et une chose est sûre : Nous sommes conquis.

                                                                                          

Riverdale, c’est quoi ?

 

Prenez un soupçon de Stranger Things, rajoutez un peu de sauce Pretty Little Liars, accompagné d’un bon verre de Vampire Diaries, et vous obtenez Riverdale. Et ça nous fait du bien car cela faisait longtemps qu’on n’avait pas trouvé un teen drama comme celui-ci.

 

Si vous vivez sous un rocher et que vous êtes complètement passés à côté des teasers qui ont retapissés tout l’internet au cours de ces dernières semaines, voici votre chance de vous mettre à la page.

 

Plot Perfect


C’est l’heure de la rentrée à Riverdale, petite ville plutôt tranquille ayant été le théâtre, il y a quelques mois, d’une mort tragique des plus mystérieuses. Cette histoire appartenant désormais au passé, il est l’heure pour les jeunes étudiants de retrouver le monde du lycée et son lot de scandales.

 

Ainsi, on y fait la connaissance d’Archie Andrews (incarné par le talentueux K.J APA), qui au premier abord, semble être le prototype désormais bien connu du quaterback bodybuildé de nombreux teen drama américains.

 

La vérité est tout autre, et ce personnage apparaît au fur et à mesure de l’épisode beaucoup profond, plus obsédant. On se retrouve très vite plongés dans une intrigue que l’on devine dense et originale lorsque l’on constate que celui-ci peine à trouver la voix (pun intended) qui sera la sienne.

 

Des pestes, des pestes, et encore des pestes

 

Comme tout teen drama qui se respecte, Riverdale vient avec son lot de pestes que l’on adore détester : Cheryl Blossom, leader des pompom girls du lycée, et sœur du défunt Jason Blossom, ne semble étrangement pas avoir trop de difficultés pour faire face à la disparition de son frère.

 

Veronica Lodge (incarnée par la fabuleuse Camila Mendès) nouvelle élève issue d’une famille ultra-riche, arrive quant à elle à Riverdale pour fuir le scandale qui la touche elle et ses proches, et semble vouloir partir de zéro. Mais les anciens démons ont souvent la dent dure.

 

Il y a aussi Betty, une jeune fille fragile complètement étouffée par une maniaco-perfectionniste de mère, qui commence à remettre en question ses choix et sa vie entière.

 

A tout cela, Il ne reste plus qu’à ajouter le mystérieux Jughead (alias Cole Sprouse, héros de « la Vie de palace de Zack et Cody ») qui bien que très discret, semble être les yeux de la ville donnant ainsi à l’intrigue, des allures de hit-show assuré.

 

Une ambiance comme on les aime

 

L’atmosphère est subtile et une certaine densité semble se tisser progressivement, donnant à ce teen drama, une allure très moderne et différente de ses aînées. Les plans caméras sont très travaillés, presque poétiques, et mettent définitivement la série en valeur. Le rythme apparaît comme naturel, et le choix de la bande son est quant à lui très efficace.

 

Conclusion…

 

Vous l’aurez compris, nous sommes conquis, et nous allons suivre de près ce nouveau phénomène made in USA qui semble avoir ravi le cœur des series-addicts à la vue de son succès grandissant sur les réseaux sociaux. On suivra de près son évolution et on vous tiendra au courant…

 

Retrouvez Riverdale sur la CW le jeudi soir, ou sur Netflix un jour après sa diffusion.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com