Légion, la série tant attendue appartenant à l’univers X-Men est arrivée. Verdict ?

February 13, 2017

Légion met en scène David Halley, qui dans le comics est le fils schizophrène de l’illustre Charles Xavier (pour autant rien n’indique que ce soit le cas dans la série).

 

Alors autant vous dire qu’on est loin mais alors très loin de l’atmosphère Marvel. Et les premières minutes de l’épisode pilote nous laissent quelque peu perplexe car ce n’est pas un mutant typique dont on fait la connaissance.

 

En effet, avant d’être un héros, David est avant tout considéré comme un homme aux lourds problèmes psychologiques : schizophrénie, visions, problème à s’ancrer dans la réalité.  Sa perception du monde nous pousse dans les tréfonds de la psyché humaine, et on se demande constamment si ce qu’il voit est vraiment là.

 

L’ambiance est pesante, un brin cynique et l’on se demande bien ce qui va nous tomber sur la tête. On cherche les costumes, les tirs de boules de feu, etc. Mais rien de tout cela. Et puis on se rend compte que ce n’est pas ce qu’on va voir puisque Légion c’est avant tout un thriller psychologique, et ça c’est inattendu.

 

L’épisode continue et on enchaîne révélation sur révélation, nous permettant de commencer à distinguer les fils que tisse l’intrigue tout autour de nous. Complot, mission sauvetage, et scènes d’action, on retrouve finalement ce que nous étions en droit d’attendre : des mutants, des capacités extra ordinaires, et ça, ça nous rassure.

 

Les différentes scènes sont magnifiquement bien tournées et folles comme on les aime, avec un arrière-gout de Matrix qui vous cueille la bouche. Même si le choix de la bande son peut paraître assez éclectique, il contribue fortement à installer l’atmosphère si particulière  qui va devenir sans conteste, la marque de fabrique de Légion.

 

Ce qu’on retient du premier épisode :

  • On a nos superpouvoirs.

  • On a un héros avec une personnalité à la fois atypique et délicieusement énigmatique.

  • Une théorie du complot naissante.

  • Et en prime il y a même une love story plutôt originale qui nous rappelle un peu l’idylle entre Malicia et Iceberg, avec les voix dans la tête et les pistolets en plus.

 

Légion, c’est la nouvelle série qui va décaper votre plancher et vous coller au mur.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com