Sortie du mois: Le concert de la Sorbonne

June 12, 2017

À The Sight, on est branché sortie ciné et geekitude mais on sait aussi se diversifier et faire des activités qui sortent de l’ordinaire. J’ai testé pou r vous : le concert du chœur et de l’orchestre de la Sorbonne.

 

 

 

Alors oui tout de suite c’est moins sexy qu’Ed Sheeran. Il y a moins de cris et de fans hystériques (quoi que), les applaudissements sont beaucoup plus feutrés et on en ressort pas avec les oreilles qui bourdonnent et le corps couvert de sueur d’avoir trop dansé. C’est particulier la musique classique. Mais je pense que tout le monde peut aimer à condition d’avoir l’esprit ouvert.

 

La magie de la musique orchestrale

 

Au programme uniquement de la musique française. Mais il ne s’agissait pas d’un karaoké ou les chœurs auraient repris du Jean Jacques Goldman et ou l’orchestre aurait donné à Johnny Hallyday des sonorités inédites. Ce soir-là c’était plutôt Farrenc, Debussy ou Poulenc. Et bien laissez-moi vous dire que ça valait largement une soirée karaoké. Vous avez déjà eu la sensation d’être entraîné dans un Disney ? Que Peter Pan vous prenne par la main et vous entraîne dans le lagon des sirènes ? Et bien c’est exactement l’impression que j’ai eu en écoutant Ionella Marinutsa, lauréate du concours du concours jeune soliste de la Sorbonne, quand elle a joué les Deux Danses pour harpe et orchestre à corde de Debussy. De manière générale les morceaux de Debussy joué lors de ce concert donnaient l’impression d’être plongé dans un univers féerique et l’entracte est venu beaucoup trop tôt.

 

L’orchestre et le choeur

 

La deuxième partie du spectacle a vu se produire le Chœur de la Sorbonne. On quitte l’esprit magique de Debussy pour entrer dans un registre complètement différent de chanson en latin. Je ne m’y connais pas assez en musique pour vous déclamer à quel point les ténors et barytons tenaient leurs notes de manières extrêmement harmonieuses. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’on se laisse entraîner par la mélodie, que les voix s’entremêlent et s’accordent parfaitement avec les instruments et pas une fois l’orchestre ne m’a pas paru assourdir les voix. Mais le chœur n’a de toute façon pas besoin d’orchestre. Les voix sont leurs propres instruments. C’est d’ailleurs très étrange, après un passage ou seule le chœur chante, d’entendre les instruments reprendre leur accompagnement.

 

Une sortie pas banale

 

Aller voir un concert de musique classique n’est pas vraiment le genre de chose ou j’aurais pensé passer une soirée magique, pourtant il faut bien reconnaître que c’est vraiment ce qui s’est passé. Je n’y allais pas à reculons loin de là mais je n’y allais pas non en me disant que j’en ressortirai transcendée. C’est extrêmement agréable de ne rien faire d’autre que de se laisser emporter par la musique et par les chants pendant deux heures, même quand on n’y connait rien. Et puis le concert avait lieu dans une des salles mythiques de la Sorbonne et ce n’est pas tous les jours qu’on a l’occasion d’assister à un tel concert entouré des bustes des plus grands philosophes français.

 

 

Ce n’est pas une sortie à laquelle je suis habituée, mais c’est définitivement une expérience que je retenterai bientôt et que je vous encourage à tenter également.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com