La Justice League : Avengers wannabe ?

November 28, 2017

Depuis que Marvel a décidé de lancer la mode des Universes avec Avengers, les fans de DC n'attendaient qu'une seule chose : que DC relève le défi. Ce rêve a commencé a devenir une réalité avec l'annonce d'un reboot de Superman, et lorsque Batman et Wonderwoman sont apparus dans Dawn of Justice, on pouvait y voir le signe que quelque chose de grandiose était en chemin. Les gamins que nous sommes restés, qui regardaient la Ligue des Justiciers le dimanche matin sur France 3, étaient en hyperventilation. C'est l'heure du débrief !

 

 

 

Les petites imperfections qui gâchent le film...

 

Le film présente à mon sens deux faiblesses. La première est Superman. Peut-être est ce juste que je n'aime pas le personnage, sans doute même, mais chacune de ses apparitions et pour moi un concentré dégoulinant de romantisme inutile. Superman, symbole de liberté, devant un coucher de soleil, plan large sur la nature... On tombe légèrement dans le cliché... Mais là ce n'est que mon avis cynique qui trouve Superman trop moralement droit pour être intéressant.

 

Deuxième faiblesse, le méchant et là c'est beaucoup plus problématique. Il y avait beaucoup de potentiel pour un super méchant que toute l'équipe aurait eut du mal à terrasser mais à la place il n'y avait que ce vilain sans vraiment de charisme, avec des répliques sorties d'un générateur de paroles de méchant... A titre de comparaison, les motifs et les objectifs de Steppenwolf étaient les mêmes que celles de Hella dans Thor 3 mais Cate Blanchett incarnait bien mieux le banni de la société qui veut prendre sa revanche et façonner le monde à son image.

 

... Mais qui n'empêchent pas d'apprécier la League.

 

Pour moi cela a très nettement fait baisser le film dans mon estime. Cependant, cela n'en fait pas un film ou tout est à jeter. Bien au contraire ! Le film a un énorme potentiel ! Flash, Aquaman et Cyborg ont planté les graines de leurs films solos, nous révélant suffisamment de leur backstory pour nous donner envie mais suffisamment peu pour nous maintenir dans l'attente. Wonderwoman et Batman de leur côtés restent fidèles à eux-mêmes mais posent les prémices d'une potentielle évolution qui leur donnerait plus de profondeur pour un prochain films solo également. Contrairement à Marvel qui a décidé de nous présenter ses super-héros individuellement et de créer une attente pour leur réunion, DC fait le pari contraire et réunit ses membres et créer un besoin d'en savoir plus. Et ça marche ! 

 

De plus, la Justice League offre plus de profondeur a ses personnages, à son histoire, son contexte. Le générique d'ouverture est puissant, encré dans la réalité à un niveau que Marvel atteint rarement. Cela reste un film de super-héros, on n'en ressort pas vraiment avec des réflexions intellectuelles, cependant il questionne, tout en subtilité, sur nos attitudes face à l'exclusion, au rejet... 

 

En conclusion DC réussi à se démarquer franchement des Marvels, que ce soit sur le fond ou sur la forme. L'équipe réunie possède une dynamique et une alchimie qui pourvoient au manque de profondeur de leur adversaire. Mais si DC corrige le tir pour leur prochain film cela promet du grand spectacle !

 

Attention à bien rester jusqu'à la toute fin, il y a deux scènes bonus ! La deuxième promettant de grandes choses pour le DC Extended Universe !

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com