Ed Sheeran est (enfin) de retour !

March 4, 2017

 

Pour cet article je voulais écrire quelque chose de construit, de réfléchi, mettre en lumière les nuances de ce nouvel album que nous attendions tous depuis longtemps, aller un peu plus loin que ce que l’on entend au premier abord. Bref, faire un article un peu intelligent. Mais même après l’avoir écouté au moins six fois d’affilée depuis vendredi matin (sans compter toutes les fois où j’ai dû l’écouter pour cet article), je ne trouvais pas les mots pour retranscrire le hurlement suraigüe hystérique qui résonnait dans ma tête et que je ne pouvais décemment pas pousser devant mes collègues. Après avoir extériorisé toutes ces émotions auprès d’amis innocents qui n’avaient rien demandé et après l’avoir imposé à mes voisins, qui eux non plus n’avaient rien demandé, j’ai pu me calmer suffisamment longtemps pour pouvoir tirer quelque chose de cet album.

 

La rythmique...

 

C’est un album rythmique, et là je ne parle pas des chansons en elles-mêmes, je vous parle de la trame générale de l’album. Les chansons racontent quelque chose en elles-mêmes mais l’ordre dans lequel elles sont agencées en dit tout autant. Cet album donne la mesure : une chanson douce, mélancolique ou langoureuse, alternée avec une chanson nous donnant envie de bouger et de danser en sous-vêtements dans notre appartement. Ed Sheeran joue avec nos émotions et nous entraîne sur des montagnes russes que lui seul peut créer avec autant de brio.

 

Un retour aux sources, avec un subtil goût de nouveauté...

 

On retrouve dans cet album tout ce qui nous plaît chez Ed Sheeran. Des chansons d’amour emmenées par un doux air de guitare (Dive, Perfect) qui rappellent Thinking Out Loud, des rythmes pops et raps entraînants (New Man, What Do I Know)… Mais au-delà de la reprise des ingrédients qui ont fait son succès Ed Sheeran se réinvente, nous surprend et on adore ! Les rythmes pop folks (Nancy Mulligan, Galway Girl), hispanique (Barcelona) ou africain (Bibia Be Ye Ye) nous font nous trémousser et prouvent que Ed Sheeran n’est pas qu’un chanteur de ballades romantiques.

 

Un album intimiste...

 

C’est un album touchant aussi dans lequel Ed Sheeran se livre du premier morceau (Eraser) jusqu’au dernier (Save Myself) deux morceaux particulièrement touchants en ce qu’ils révèlent les aléas de la célébrité et du succès : l’alcool, la drogue et la douleur de l’isolement et de la solitude dans lequel la notoriété l’a plongé et la nécessité de prendre soin de soi avant tout. Comme sur les précédents albums il revient également sur des thèmes qu’il maîtrise parfaitement comme l’amour (How Would You Feel) mais là aussi innove en parlant d’attraction physique et de désir charnel au premier regard (Shape of You). On retiendra également la touchante Supermarket Flower avec laquelle Sheeran rend hommage à sa grand-mère décédée durant l’enregistrement de l’album.

 

Divide est un album parfaitement équilibré sous tout point de vue : mélancolie et joie, thèmes personnels et universels, ballades ou gigues… Il y en a pour tous les goûts. On a hâte d’être le 6 avril pour assister à son concert et vous dire ce que ça rend en live !

 

Et vous vous en avez pensé quoi de cet album ? 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com