Dans ma bibliothèque #2: La Saga Myron Bolitar par Harlan Coben

March 7, 2017

Amateurs de sarcasme et de polars, je vous présente Myron Bolitar !

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas, Harlan Coben est aux romans policiers ce que Marc Levy est aux romans d’amour. Un auteur prolifique, bourré d’imagination et de génie, qui nous tient en haleine dès la première page, si ce n’est dès la première de couverture (ne vous moquez pas c’est comme ça qu’a commencé mon addiction à ses livres). Si certains de ses personnages reviennent en filigrane de temps en temps il en a un auquel Harlan Coben a dédié toute une série : Myron Bolitar. Ex-basketteur professionnel fauché en pleine gloire, reconverti en avocat, reconverti en agent du FBI, reconverti en agent sportif, Myron enchaîne les enquêtes qu’elles soient personnelles ou pour ses clients.

 

Mon avis :

 

Depuis 2011 Harlan Coben nous avait laissé en détresse, ses personnages complètement éparpillés, le futur ne pouvant leur réserver rien qui ne soit de bon augure. Mais après 5 ans d’attente l’auteur revient en force avec Home et il était temps !

 

Ce que j’ai aimé :

 

  • Les personnages : c’est là l’élément clé qui distingue la série des Myron Bolitar des autres de ses romans. Il y a Win, l’héritier sociopathe d’une puissante dynastie financière, assassin de sang-froid, froid à la limite du glacial que seul Myron peut maîtriser. Esperanza, l’ex-catcheuse dont Myron ne pourrait se passer tant pour ses qualités professionnelles que pour son indéfectible amitié. Et bien sûr Myron, le personnage principal dont l’humour acerbe et le sarcasme viennent soulager la tension qui s’accumule au fil des pages.

  • Les histoires : Harlan Coben est passé maître dans l’art du suspens. Chaque enquête de Myron nous entraîne dans des courses folles à la recherche de la vérité, entremêlées dans un parfait équilibre avec les histoires personnelles des protagonistes. Harlan Coben distille le passé des personnages au fur et à mesure de ses livres et nous rends littéralement accro ! Comment Win en est arrivé à devenir l’être froid et sans émotion qu’il est ? Pourquoi lui et Myron ont-ils quitté le FBI ? Myron et Esperanza ont-ils été amants ? POURQUOI WIN EST-IL COMME IL EST ??? (si vous ne l’avez pas compris cette question n’a jamais eu de réponse et me torture).

 

Ce que j'ai moins aimé :

 

Le problème avec les auteurs aussi prolifiques que Harlan Coben est qu’un sentiment de répétition et de prédictibilité s’instaure rapidement. Au bout de quelques romans on sait très bien que le premier suspect n’est jamais celui qui a fait le coup et qu’il faut chercher du côté de celui auquel on n’aurait jamais pensé (généralement un personnage secondaire qui n’aura été mentionné qu’une ou deux fois). Ceci dit, contrairement à la majorité des romans d’amour, les policiers ont l’avantage que l’on ne sait jamais qui l’a fait, ou comment, ou pourquoi et nous réserve toujours une surprise. En résumé le principal défaut est qu’on sait à quoi s’attendre : ne pas savoir à quoi s’attendre.

 

En conclusion :

 

La série des Myron Bolitar s’adresse à tous les mangeurs de policiers mais ravira particulièrement les lecteurs aimant les personnages sarcastiques, ne sachant pas tenir leur langue et cachant leurs insécurités, leurs peurs et leurs doutes derrière un humour bien senti. Ceux qui aiment les joutes verbales, les dénouements improbables, les personnages attachants (même s’ils ne veulent pas qu’on s’attache à eux, Win c’est toi que je vise), vous trouverez dans cette série votre bonheur.

 

Dans l’ordre :

 

Rupture de contrat

Balle de match

Faux Rebond

Du sang sur le green

Temps mort

Mauvaise Base

Peur noire

Promets-moi

Sans laisser d'adresse

Sous haute tension

Home

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com