Dans ma bibliothèque #12: La faucheuse par Neal Shusterman

September 25, 2017

"Tu tueras, tu tueras sans aucun parti pris, sans sectarisme et sans préméditation. 
Tu accorderas une année d'immunité à la famille de ceux qui ont accepté ta venue.
Tu tueras la famille de ceux qui t'ont résisté." 

 

 

Comment pouvais-je passer à côté de "La faucheuse" de Neal Shusterman après avoir lu une quatrième de couverture telle que celle-ci. 
Friant de dystopie en tout genre, je me suis rué à la caisse direction un monde où tuer n'est pas nécéssairement un crime. Chronique.

 

Bienvenue dans un monde où tuer est une véritable profession

 

MidAmérique, milieu du 3ème millénaire, les gens ne meurent plus, du moins pas selon la méthode traditionnelle. 
Plus de maladies, plus de crimes, la seule façon de mourir est d'être glané par un faucheur qui a fait du meurtre, sa profession. 


Citra, a la (mal)chance d'être sélectionnée pour devenir apprentie d'un de ces nobles meurtriers. Formation aux poisons, aux armes et tout ce que vous êtes en mesure d'imaginer, la vie de la jeune fille prend une tournure plus que particulière, la mettant en face de choix qui forgeront ce qu'elle va devenir. 

 

Comment faucher sans perdre son âme

 

Ce que j'ai particulièrement aimé dans ce premier tome est le dilemme constant qui existe au sein de l'esprit des héros, à savoir, comment tuer sans perdre cette partie de soi qui est la gardienne de la lumière. Comment ôter la vie, sans se condamner soi-même. Le livre est écrit d'une façon assez simple, percutante qui nous pousse à nous poser la question du "et si c'était-moi?"


Les faucheurs sont vus comme des êtres qui inspirent la crainte, tout comme ils inspirent le respect mais comment savoir ce que pense vraiment la population, comment faire entendre sa voix dans un monde qui promet la mort à qui ne rentrerait pas dans les rangs. Ces questions là je me le pose encore et j'ai tout simplement hâte de découvrir la suite de cette histoire. 

 

Complot, magouille au pays des faux-semblants 

 

Bien évidemment qui dit dystopie, dit ordre établit prêt à être bouleversé. 


Dans un système où l’épée de Damoclès est au-dessus de la tête de tous, comment s'assurer que les faucheurs font du "bon travail" sans avoir peur de perdre la vie ?  Bien évidemment, dans l'ombre quelque chose se trame, et sans vous en dire trop, je peux vous assurer que vous ne serez pas déçus. 

 

Conclusion...

 

Un livre très facile à lire, un univers complètement différent et à la fois très similaire au nôtre, du meurtre sous un nouvel angle et traité de façon ingénieuse bref un régal. 

 

C'est un "lu et approuvé" par The Sight !!! 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com