Ciné : On est allé à l'avant-première de Wonder Woman

June 3, 2017

Hier soir, j'ai eu le privilège de pouvoir assister à l'avant-première du film le plus cool de l'année : Wonder Woman. Pour vous chers lecteurs de The Sight, je débrief cela en quelques lignes.

 
Disclaimer: J'ai fais le choix de ne rien vous dévoiler de l'intrigue car je savais que certains de mes collègues à The Sight m'auraient littéralement arraché la tête avec les dents (n'est ce pas Maylis...?!)



Un film porté par une super-héroïne grandiose

Gal Gadot. J'ai longuement hésité à arrêter cette partie ici tellement l'actrice m'a retourné la tête et l'a passé à la machine à laver. Sublime, ça c'est un point évident sur lequel je ne m'attarderais pas, elle incarne à LA PERFECTION la Wonderwoman version 2017. Elle arrive à la fois à être badasse et innocente. Elle vient doucement avec sa naïveté quasi biblique, et nous fout une bonne tarte dans la g*eule dès qu'elle enfile sa tenue de guerrière. Mais tout ça avec une classe et un charme fascinant, qui nous séduisent encore plus. Soyons clairs pour éviter tout malentendu, si nous pouvions l'épouser directement, vous n'auriez plus entendu parler de nous, et vous ne liriez pas cet article. Sorry but not sorry.

Elle incarne la femme libre,  puissante et courageuse. La jeune israélienne montre au monde entier qu'une femme indépendante peut facilement se hisser à la hauteur d'un homme voire le dépasser, sans qu'aucune propagande féministe ne soit nécessaire, seuls les actes parlent.

Gal Gadot en Wonderwoman, c'est l'essence même du super héros, avec en plus des cheveux soyeux et des courbes à faire pâlir les étoiles. Elle représente l'espoir, et révèle le potentiel de bonté qui sommeille en chacun de nous, en nous inspirant par sa grandeur d'âme et son cœur gros comme le monde. Pas de côté "je suis torturé, j'affronte mon côté obscure", ici c'est l'humain qui est au centre de tout.


Un décor et une mise en scène à couper le souffle.

Dans les premières images du film (ainsi que dans la bande annonce donc on ne vous apprend rien) on découvre Themyscira, l'île des amazones et autant vous dire qu'on veut y passer nos prochaines vacances. Étant en vérité des images de l'Italie qu'on aime, on se dit que c'est déjà plus accessible. La mer est bleue turquoise, les plages blanches comme un ciel d'hiver, bref on fait nos valises et on se tire sans regarder derrière. Non ? Bon, tant pis, on aura essayé.

Devant tant d'esprit d'aventure, on quitte ce paradis secret, et là c'est le drame:

Finies les vacances on découvre le Londres du XXème siècle, pollué, industrialisé et on comprend que l'homme à déjà commencé à instrumentaliser sa planète et ses ressources. C'est moche, ça pue, bienvenue dans le monde moderne. On se le mange en pleine tête, et on réfléchit à ce que l'on fait de nos vies.

En ce qui concerne la mise en scène et la méthode utilisée pour filmer...c'est tout simplement du grand art. Les plans en slow-motions sont brillamment exécutés, évitant ainsi le côté surjoué que l'on peut si facilement détester. Non ici on filme l'action pour la représenter sous ses traits les plus sauvages, amazones. Et on en oublie de respirer. Littéralement, j'étais à deux doigts de tomber dans les pommes, mais pour Gal je suis désormais prêt à tout, vous l'aurez compris.

Un message direct et incisif

Une actrice israélienne, qui incarne la femme du XXème siècle grâce à la sacro sainte figure de Wonder Woman, c'est déjà historique. Mais quand elle prône l'amour, et l'acceptation de toutes les facettes de l'essence de l'humanité, condamnant la guerre et ceux qui la provoquent, on en reste bouche bée !

C'est un message fort, incisif, montrant en même temps qu'une reine de beauté peut être beaucoup plus qu'une coquille vide, mais aussi que le monde change, et qu'il nous faut aussi changer avec lui, accepter nos parts d'ombres pour devenir meilleurs, se battre pour les choses en lesquelles nous croyons, acceptant au passage l'humain pour ce qu'il est: un être imparfait capable du pire mais surtout du meilleur.

 



Voilà, j'aurais fait de mon mieux pour vous donner un avant-goût de Wonder Woman, qui pour moi est le meilleur film de super héros qu'il m'ait été donné de voir depuis...toujours ? 

Wonder Woman, c'est en salle la semaine prochaine, et je jetterais un sort vaudou à tous ceux qui n'iront pas le voir ! Si si, j'ai eu un contact dans ma boîte aux lettres, un "sorcier internationalement connu dans le quartier"... faites donc bien attention...Big Jo' is watching you. 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Pourquoi "The Sight"?

#1 

Avoir la vue, ou "The Sight", c'est voir la vie avec un regard peu ordinaire...
 

#2

Avoir la vue, c'est accepter de ne pas penser comme tout le monde...

 

#3

Avoir la vue, c'est tout simplement voir au delà des apparences...

© 2023 by Jordan R. Proudly created with Wix.com